Histoire d’Entremont

Découvrir Entremont c’est plonger dans les témoignages des siècles passés et faire renaître l’histoire d’une frontière naturelle en Faucigny et Genevois, avec des moines défricheurs, des trésors et une fondation d’abbaye. C’est aussi l’histoire de zone franche et de contrebandiers, et de la résistance à l’oppresseur sur fond de forêts giboyeuses, de champs de blé et de combes de neige…

borne8

La rivière du Borne, frontière historique d’Entremont

 

Un village au fil du temps

Quelques repères dans l’histoire d’Entremont :

120 av. J.C. : Défaite du peuple Allobroges face aux Romains. Le village a pour nom INTRA-MONTIS. Plus tard il sera inclus dans le Comté de Genève jusqu’au 14ème siècle.

1115 : Construction du prieuré des chanoines de St Augustin

1154 : Le prieuré devient abbaye

1225 : L’abbaye est érigée en seigneurie et étendra son contrôle sur sept églises.

1416 : La Savoie devient un Duché

1433 : Naissance de Guillaume Fichet dont le père pourrait être intendant de l’abbaye

1771 : Edits d’affranchissement des fiefs. La paroisse de Petit-Bornand s’affranchit de l’abbaye pour 12000 livres.

1777 : L’abbaye est officiellement supprimée.

1793 : Entremont appartient au canton de Grand-Bornand et participe à la révolte de Thônes contre l’occupation française et la chasse aux prêtres réfractaires.

1860 : Rattachement de la Savoie à la France. Entremont devient commune frontalière avec un pont à la sortie des Etroits : le pont de la Douane.

1914-18 : 41 morts pour Entremont

1924 : Départ du dernier douanier à la sortie du village.

1944 : Mort de Tom Morel, chef du maquis des Glières, le 10 mars.

1997 : Entremont renoue avec son histoire en adhérant à la communauté des vallées de Thônes.

"Lorsque monts et rivières deviennent un héritage"

borne7

Nous vous souhaitons de  belles vacances en Haute-Savoie !